L'art de la vaseline bio par M. Le Maire !

Publié le par Collectif Saint-Pardoux Citoyen

L'art de la vaseline bio par M. Le Maire !

Depuis le 06 Mars 2016, nous avions décidé de ne pas réaliser d'article, dans un soucis d'apaisement et ce malgré des conseils municipaux catastrophiques (non présentation des documents budgétaires, aucune commission finance, pas de vote des comptes de gestion, plans de financement incomplets ou truffés d'erreurs, petits arrangements entre amis ... sans oublier des comptes-rendus de conseils municipaux insipides ou soumis à interprétation ... ), bref la majorité reste sur sa ligne de conduite : pas de transparence et beaucoup (trop ) d'approximation sur les dossiers... pour s'en persuader vous pouvez regarder la présentation du budget communal 2016 sur "Les Nouvelles de Saint-Pardoux".... On défie un citoyen d'y comprendre et surtout d'en analyser quelque chose....

Mais ce qui nous amène à intervenir encore une fois c'est le dernier édito du maire, sur 2 points: sa passion pour les herbicides et son implication très personnelle de la protection des haies (voir le scan de l'édito en fin d'article).

Le Mentor de la biodiversité, pourfendeur des idées reçues prônant des mesures de substitutions toutes aussi toxiques que perverses reconduit ses méthodes pour 2016 ...

1) Oui, un herbicide même "bio" est aussi toxique pour la santé humaine !!!! Non ce n'est pas un simple purin d'ortie ou du vinaigre blanc ou encore l'eau des patates qui est aspergé sur la voirie de la commune mais bien un pesticide toxique produit par Syngenta (via sa filiale JADE), pour un complément d'information voir l'article EELV79 du 15 Juin 2015 qui répondait déjà au Maire de Saint-Pardoux .

La Mairie de Saint-Pardoux actionnaire de Syngenta !

Syngenta est une société suisse spécialisée dans la chimie. Elle est le leader mondial dans la recherche et la production de produits phytosanitaires, dont le fameux pesticide neurotoxique CRUISER (néonicotinoïdes) responsable de la surmortalité des abeilles. (celui là même que certain de nos cher(e)s Sénateurs sont entrain de vouloir sauver de la Loi Biodiversité).

La société Syngenta est citée parmi celles qui produisent les pesticides utilisés en France dans le numéro de Cash Investigation du 2 février 2016.

Donc nous avons en 2015, cautionné pour 5020 € (factures inscrites au livre des comptes de la commune) , un des plus gros pollueurs de la planète sous couvert de soi-disant "bio-désherbant" (dont la durée d'action n'excède pas 10 jours, imaginez le temps employé à passer le pulvérisateur par les 3 agents municipaux durant l'année ...) ... d'ailleurs encore un mensonge du maire: " le conseil (municipal) a décidé d'utilisé des désherbants biologiques"... Ah bon ? Nos deux conseillers d'opposition ayant été présent à tous les conseils et après l'écoute des enregistrements audios sur l'année écoulée pas une fois le sujet de l'utilisation de ces produits n'a été soulevé et encore moins le dossier TERRE SAINE (les affiches de sensibilisation par contre sont à découvrir en affichage permanent dans le bureau de Monsieur le maire !), même les comptes-rendus propagandistes de la majorité n'en font pas mention et il n'existe aucune délibération sur ce sujet !!!!!

Terre Saine, un label à géométrie variable ?

Il n'y a d'ailleurs aucun intérêt à remplacer un pesticide par un autre pesticide tout aussi nocif, dont l'utilisation est strictement interdite par la charte TERRE SAINE dont nous vous rappelons le PREMIER engagement :VOTRE COMMUNE SANS PESTICIDES !

Réponse conjointe du Service Terre Saine et de la FREDON sur la question des bio-herbicides en date du 11 Juin 2015 :

"Ces bio-herbicides ont une Autorisation de Mise sur le Marché (n°AMM). Ils sont donc considérés comme des produits phytosanitaires.
A ce titre, ils ne sont pas autorisés dans la Charte Terre saine si une commune veut demander la mention spéciale "zéro pesticide". De plus, bien que ces produits soient fabriqués à base de substance naturelle, ils sont également composés d'adjuv
ants qui ne sont pas eux nat
urels."

C'est criminel de dire que si l'on change l'étiquette d'un poison ce n'est plus un poison mais une nouvelle méthode alternative à la lutte d'utilisation des pesticides....

Le prétexte financier n'a aucunement lieu d'être, quand on fait augmenter en 2015 les impôts locaux (soit + 4000 € supplémentaires à la commune) pour en dépenser 5000 € par an en désherbants !!!!.

Extrait de la Convention Charte Terre Saine :

"Attention, le passage du traitement chimique des surfaces vers l'utilisation de matériels alternatifs ne conduit pas à l'achat de matériel coûteux.

De nombreuses communes fabriquent et expérimentent des outils adaptés à leur besoin, d'autres passent par la location ou l'achat en commun.

PENSER (aux aménagements en amont) avant de DÉPENSER ! "

Devant les mensonges et l'utilisation abusive des panneaux Terre Saine par de nombreuses communes n'ayant malgré le nombre d'années de contractualisation (depuis 2009 pour la commune de Saint-Pardoux) effectué aucune démarche d'engagement effectif. Nous avons interpellé Mme La Ministre de l'Environnement, M. Le Président de la région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin et le Conseiller Régional de notre territoire (M. Nicolas GAMACHE), pour nous apporter leurs avis sur ce sujet qui met à mal la Charte TERRE SAINE. Nous ne manquerons pas de vous communiquer leurs réponses.

2) "Notre engagement sur la protection de notre bocage et des haies"...nous allons souligner un petit malentendu...

Pour rappel:

Lors de l'enquête publique du PLUI (fin 2014/ début 2015), vous Monsieur le maire, vous aviez toute autorité pour faire mention de votre volonté pour la protection des haies sur notre territoire. Sauf que le seul courrier de votre part adressé à Mme La Commissaire-Enquêteur concernait le cas d'une de vos parcelle agricole, mais pas un mot sur le classement éventuel de vos haies et celles de la commune de Saint-Pardoux !

Quand à la haie arrachée sur la zone artisanale, elle était classée au titre du PLUI et c'est bien au maire de la commune ou se situe l'acte d'arrachage de déposer plainte à la gendarmerie puisque vous disposez du pouvoir de police. Ce pouvoir de police dont n'a pas la compétence la communauté de communes Sud-Gâtine.

Vous êtes de fait parfaitement répréhensible de votre inaction !

Concernant NATURA 2000:

Depuis 2015, 3 exploitations agricoles de la commune ont été reconnues coupables de destruction de haies classées (avec des amendes et l'obligation de replanter en moyenne 4 fois la longueur détruite de haie)...Mais pas une seule fois lors de ces saccages vous n'êtes intervenu pour faire stopper directement ce vandalisme ou avertir les services de l'Etat de ces destructions massives.

Vous ne pouvez pas dire non plus, que vous n'étiez pas informé puisque des riverains l'ont signalé auprès de la mairie, pour en suite en faire part aux membres du Collectif devant le manque de réactivité de la municipalité.

D'ailleurs, la récurrence des infractions commises sur la commune de Saint-Pardoux, montre bien le peu de cas que font les contrevenants à vos menaces de faire respecter la Loi !!!!!

Revenons au "profond engagement de la municipalité en matière environnementale":

- Pas d'engagement effectif pour un plan d'action et de gestion différenciée sur la commune concernant TERRE SAINE,

- Pas d'arrêt des pesticides sur les lieux publics de la commune,

- Pas de tolérance zéro pour l'arrachage des haies classées au PLUI, zone NATURA 2000, ou de zones humides,

- Pas de cantine au bio, nous sommes passés de 2,4 % d'achat en bio et local en 2014 à 0,7 % en 2015,

- Pas de réduction, de recyclage et valorisation des déchets dans la cantine scolaire,

- Pas de politique en faveur de l'économie circulaire locale,

- Pas de plan de rénovation énergétique des bâtiments et logements communaux prévus pour 2016,

- Pas de volonté de délibérer en conseil municipal sur le Linky et le TAFTA,

- Pas de plan de réduction de l'éclairage public, sans la main mise de SEOLIS,

- Pas d'étude sur l'ensemble de la commune pour une mobilité douce, et la création d'espace suffisant pour le co-voiturage,

- Pas de mise à disposition de parcelles de type « jardins nourriciers »,

- Pas d'interdiction des engins motorisés sur certains chemins communaux inscrits.

- Pas de projet de déplacement des ateliers municipaux pour limiter leur impact sur le milieu aquatique etc etc etc .....

Et encore merci d'inviter les citoyens de Saint-Pardoux à la balade quand on constate la dégradation des chemins classés au PDIPDR, ou les chemins de randonnée labellisés ... d'ailleurs plusieurs Saint-Jacquaires ont été obligé de rebrousser chemin pour reprendre la route goudronnée... le sentier balisé étant totalement impraticable (ornières dû aux engins motorisés, arbres morts barrant le passage, reliquat des tailles des haies des agriculteurs sur le chemin communal, évacuations des tuyaux de drainage, dépôt d'ordure de chantier, évacuation des eaux usées, balustre des ponts inexistantes ....) !!!

Après 2 ans de mandat, votre image de maire écolo-bio est largement écornée et vos non-actions dans ce domaine ne trompent plus nombre de vos concitoyens....

L'art de la vaseline bio par M. Le Maire !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article