Un tribunal d'Inquisition pour faire démissionner une élue à Saint-Pardoux...

Publié le par Collectif Saint-Pardoux Citoyen

Un tribunal d'Inquisition pour faire démissionner une élue à Saint-Pardoux...

Deuxième épisode et très probablement clap de fin.... pour Mme La 5ème Adjointe de la commune de Saint-Pardoux, vice-présidente du CCAS, Présidente de la commission Action Sociale, missionnée sur le dossier Bibliothèque Municipale etc...

Pour vous permettre de reprendre le fil de l'histoire, voici le 1er épisode dans cet article:

http://saintpardouxcitoyen.over-blog.com/2015/07/quand-les-elus-sont-malades-de-leur-pouvoir.html

Depuis son départ professionnel (et non personnel) de la commune en Novembre 2014.... L'Inquisition a été lancé par les adjoints de cette municipalité sur cette femme, de plus soupçonnée d’accointance avec l'opposition, elle est devenue la sorcière à mettre au bûcher....

Comment procéder pour faire démissionner une conseillère municipale adjointe élue par la voix du peuple en moins d'une année ?

1er temps: Janvier 2015 - Instaurer la médisance et autres suspicions douteuses.... la vindicte populaire faisant le reste, les ragots et colportages vont bon train dans le village...

On organise sciemment la désinformation de l'élue (date improbable des CM pour marquer son absence, non-diffusion d'un ensemble d'informations, dossiers, réunions, missions, limitation des contacts entre adjoints....).

2ème temps: Juillet 2015 - Organiser une "réunionite" entre adjoints-notables, démontage en règle, pression sur Le Maire pour demander la démission de l'élue... saupoudrer avec un zeste de soupçons de collaborationnisme avec l'opposition, il n'en faut pas plus pour devenir l'hérétique de cette majorité.... Au bûcher, au bûcher!

Pendant 2 mois, on exerce alors une persécution en règle sur l'élue afin de lui pourrir l’existence par SMS, mails etc : "traîtresse, vendue, déloyale etc... autres joyeusetés reçues"

Ouh lalala... 28 Septembre 2015, Mme la 5ème adjointe n'en pouvant plus de la pression exercée mais consciencieuse dans son rôle d'élue, donne pouvoir à l'opposition pour le CM ou on lui refuse encore une fois la possibilité d'être présente... Branle-bas de combat dans les rangs de l'Inquisition municipale, on organise le procés d'hérésie....

3ème temps: On évince délibérément dans ses fonctions d'adjointe et de Présidente, la conseillère municipale. Exemple organisation du CCAS le 02 Octobre 2015 à 10 h du matin, pour éviter sa présence présidé par un Maire soumis au diktat des ses adjoints despotes .... 1 -2, 1-2, fait le gentil soldat !

Réponse de Mme La 5ème Adjointe à cette convocation du CCAS précipitée et injustifiée: (29/09/15)

"Monsieur Le président du CCAS,

Je vous informe que la date imposée aux membres du CCAS du 02 octobre à 10H00 est caduque.
Vous savez fort bien que je ne peux me rendre disponible à cette date puisque mon travail se situe en Ille et Vilaine.

Je vous ai informé dés que vous avez évoqué cette date, que je ne pouvais animer cette commission à 10H00 comme imposé, mais à partir de 18H30. D'ailleurs nous avons toujours essayé de prendre ce type de créneaux en soirée afin de nous adapter aux disponibilités des membres du CCAS.

Ce sera donc un CCAS à 19H30 le 02 octobre si vous souhaitez maintenir cette date ou bien si vous refusez, je proposerai une autre date ultérieure.

Je vous rappelle que vous m'avez confié l'organisation et l'animation de ces commissions car vous n'aviez pas les connaissances dans ce domaine.

En outre, vous n'avez pas pris connaissance des dossiers que j'ai évoqués avec vous. A savoir la situation Mr XXX et la situation liée à l'accueil des Syriens sur la commune.Il m'apparait donc extrèmement problématique que vous animiez la commission sans ma présence.

Concern
ant la situation de Mr XXXX nous ne sommes pas dans l'obligation de réunir le CCAS pour cela. Il s'agit de prendre vous même la décision qui me parait urgente au regard du contexte. Nous réactualiserons par la suite, mais dés demain le logement peut être mis à disposition de Mr XXXX comme convenu.

Dans l'attente de votre réponse,
Bien cordialement
Isabe
lle TOURTOIS - Adjointe Aux affaires sociales"

Evidemment pas de réponse de Mr Le Maire...

4ème temps (à venir dans les prochaines semaines): Pour finir, on va achever la suppliciée par une décision des plus réglementaire et légale: La procédure de démission, le retrait de délégation et la perte de sa qualité d'adjoint (tout ceci étant parfaitement inscrit dans le Code Général des Collectivités Territoriales) sans que ne soit remise en cause et justifiée cette pirouette par notre Bon Maire ....

On ne doute pas de la collaboration active et partiale de la secrétaire de Mairie (nous n'utiliserons pas le terme de "Générale" dont elle s'abroge et qui n'a aucune valeur légale !).

Ainsi Mr Le Maire peut compter sur un soutien actif de Mr Le 1er adjoint pour lui "indiquer la bonne décision" à prendre , appuyé par un bon argumentaire non-culpabilisant de cette sanction à grand renfort de justificatifs réglementaires ....

Rendue de la sentence ...

Et la messe sera dite... fatiguée, exténuée la sorcière sera amenée de force (si Mme l'adjointe adopte la non-démission) ou par la soumission(si elle donne sa démission volontaire)... le jugement sera rendu au prochain Conseil Municipal (comptez courant fin octobre début novembre, avec peut-être un huis-clos ?) devenue tribunal inquisitoire rendant sentence et sans surprise. Par arrêté municipal, on fera voter le retrait de délégation, la perte de son statut d'adjointe et de ses indemnités. Tout cela sous couvert de la plus stricte légalité et par pouvoir confié au Maire.

L'opposition se permettra d'émettre la réserve que cette décision est inspirée par des motifs étrangers à la bonne marche de l’administration communale (qui comme d'habitude ne sera pas repris sur le compte-rendu du conseil municipal...)

Ainsi voilà comment en 1 année, une femme de l'équipe de cette majorité, volontaire ayant souhaité faire un travail de fond, rigoureux et efficace dans le domaine Oh ! combien important du social dans cette commune, se retrouve bannie au rang de pestiférée du village....

Alors que vont-ils nous donner comme prétexte fallacieux pour expliquer ce jugement: l'absentéisme ? Elle est loin d'être la seule dans le peloton des absents en conseil municipal... certains caracoles à 11 absences depuis ce début de mandature...

Aurons-nous aussi le droit dans quelques temps, à une revalorisation des indemnités des adjoints pour "pas gâcher" cet argent non-dépensé d'ici quelques mois, comme déjà réclamé par le 2ème Adjoint 2 mois après son investiture de 2014....

Trêve de plaisanterie, après ce départ une tranche de la population, défavorisée, en situation de précarité voir de détresse sur Saint-Pardoux va faire les frais de cette éviction.... et c'est ce qui est le plus dramatique dans l'ostracisme de cette conseillère municipale par ce concile d'élus....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article