TERRE SAINE et l'opposition...

Publié le par Collectif Saint-Pardoux Citoyen

TERRE SAINE et l'opposition...

Historique du dossier TERRE SAINE:

- Mai 2014: Mr Le Maire demande à l'opposition de relancer le dossier TERRE SAINE (suite à un courrier de la région Poitou-Charentes: La contractualisation de Terre Saine par la commune de Saint-Pardoux date de 2009 mais est toujours restée en latence depuis cette date).

- Fin Mai 2014 : Rencontre avec Mme Gaelle MOREAU (Technicienne "Excellence environnementale" Conseil Régional Poitou-Charentes en charge du dossier TERRE SAINE), pour la remise en route et l'état des lieux sur la commune, visite sur le terrain, bâtiments communaux, lieux de stockage des produits phyto, formation des agents etc...

- Juin 2014 : Rencontre Gestion sans pesticides des cimetières (Ville de Niort).

- Juin 2014 : Recherche d'un prestataire pour mettre en place le plan de gestion et le cahier des charges sur la commune de Saint-Pardoux, 3 organismes rencontrés:

- FREDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles des Deux-Sèvres), rencontré en Juin 2014

- Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres, rencontré en Juin 2014

- Cabinet Cycléum Conseil, Juillet 2014

Août : recherche de stagiaires auprès des écoles et enseignement supérieur pour mener 2 projets en lien avec TERRE SAINE: Valorisation du Jardin de l'église, extension de la démarche TERRE SAINE (avec l'accord de Mme MOREAU), sur l'ensemble de la commune avec mise en place d'un protocole d'entretien des haies, fossés, lavoirs, sources etc.

Fin Août, les membres de l'opposition sont prêts à présenter le dossier à l'ensemble du Conseil Municipal, le prestataire doit être choisi et l'attribution d'une enveloppe budgétaire de 7000 € (dont 50% seront reverser sous forme d'aide) doit être votée, avec la présentation d'un planning pluri-annuel. Mais cette opportunité de défendre ce dossier lors d'un Conseil Municipal ne nous sera jamais proposée.

Septembre 2014, l'adjoint en charge de la Voirie (qui n'a jamais participé à une réunion pour la mise place de Terre-Saine) ne souhaite pas que les agents municipaux soient associés à cette démarche depuis le début (ils n'ont pas été convié malgré la demande de l'opposition aux différents entretiens avec les prestataires et à la demande de Mme MOREAU la technicienne de la Région), et malgré une inscription à une journée de formation (le 08 Octobre 2014 à Coulonges sur l'Autize).

Ce qui va à l'encontre de la réussite de cette démarche, les agents doivent être impliqués de manière forte à ce dossier, ils sont les premiers interlocuteurs sur le terrain.

Septembre 2014, Le Maire nous informe qu'il souhaite que nous nous positionnons pour la FREDON, ces arguments sont: qu'il les connait très bien et il souhaite travailler avec eux pour un projet personnel.

Septembre 2014:Les élus de l'opposition qui subissent depuis le début de ce dossier menaces, intimidations et chantages et de plus trouvent la position de Mr Le Maire orientée sur du clientélisme privé, refusent d'être mélangé à ces conflits d'intérêts. Ils indiquent leur refus de poursuivre ce travail dans ces conditions par lettre et mail (sans mettre en porte à faux le Maire, prétextant des raisons professionnelles), et restituent l'ensemble du travail effectué en Mairie, et en informe Mme MOREAU responsable du dossier TERRE SAINE.

Octobre 2014: Dénonciation encore une fois des pratiques de désherbages illégales de la commune : bords de rivière (La Viette), lavoirs, fossés, collecteurs d'eau pluviales, point d'eau, avaloirs, caniveaux et bouches d'égouts), à la Police de l'Eau (ONEMA) et DREAL Poitou-Charentes, malgré les promesses de Mr Le Maire de limiter les désherbages chimiques sur les zones dites de prestiges du bourg(rue principale) en Mai 2014 en Conseil Municipal (voir photos)

Janvier 2015: Pose du panneau "TERRE SAINE" (?).

A l'heure actuelle beaucoup de polémiques, aucun travail de poursuivi sur le dossier, pas de communication et d''information auprès de la population.

Publié dans Environnement Bio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article